Banque mondiale : 120 milliards de FCFA pour la croissance inclusive du Cameroun

L’appui budgétaire octroyé en aout 2019 au pays, a été signé récemment à Washington entre l’instance financière et cet Etat, leader économique de la sous-région Afrique Centrale.

La nouvelle a de quoi réjouir les gestionnaires de la fortune publique camerounaise, impliqués dans le partenariat qui lie la Banque mondiale à ce pays. Plus de 120 milliards de FCFA en valeur 2019, seront mis à la disposition du Cameroun dans le cadre d’un nouvel appui budgétaire pour accompagner le pays dans son processus de développement inclusif.

Un coup de pouce de la part du groupe de Breton Wood qui apparaît comme un véritable soulagement, en cette période où le Cameroun est harcelé de tous bords, par des attaques à la fois endogènes et exogènes qui fragilisent depuis 05 ans la croissance de ce pays, engagé fortuitement dans un processus de croissance structurel. Un réel soutien de ce partenaire historique du Cameroun, afin d’impulser une croissance durable et inclusive dans les différents secteurs de développement.

Un accord de crédit, second avant la troisième et dernière échéance, en vue de renforcer la viabilité des finances publiques, améliorer la compétitivité des entreprises et protéger les plus vulnérables contre les chocs socio-économiques. Une promesse consignée dans la vision stratégique du Cameroun, telle qu’énoncée dans son manuel de stratégie de croissance à long terme jusqu’à l’horizon 2035.

SIEGE DE LA BANQUE MONDIALE A WASHINGTON D.C

Un vaste champ d’actions est donc prévu au cours de ce nouvel appui budgétaire notamment : la rationalisation de l’assiette fiscale, l’élargissement de celle-ci à travers de nouvelles niches plus attrayantes et moins contraignantes pour les laissés pour compte, à l’instar des taxes relatives au secteur du numérique qui sont peu, voire pas encore inexplorées. Une dynamique qui vise entre autres à accroitre l’efficacité de la passation des Marchés Publics, d’améliorer le management de la Fonction Publique mais aussi faciliter le réseau d’approvisionnement au stratégique Port Autonome de Douala. Des secteurs pourtant vitaux, mais mal encadré au Cameroun selon les experts de la Banque mondiale.

« Les efforts ambitieux d’assainissement des Finances Publiques du Cameroun et les réformes structurelles engagées commencent selon Adoulaye Seck, le nouveau directeur des opérations de la Banque mondiale au Cameroun, à porter leurs fruits ». Il est donc question que « Le programme permette d’éliminer les goulets d’étranglement majeurs et d’assurer une croissance inclusive à ce que les ménages les plus pauvres ne soient pas laissés sur la touche » réitère le sénégalais lors de son propos liminaire de circonstance le 16 octobre dernier au siège de la Banque mondiale à Washington, au Etats Unis.

160

Total Number of Words: 474

Total Reading Time: 2 minutes 23 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Banque mondiale : 120 milliards de FCFA pour la croissance inclusive du Cameroun"

Leave a comment

Your email address will not be published.