Cameroun-Camwater : Le cheminement vers une eau de qualité

La structure camerounaise de production, de transport et de distribution du précieux liquide destinée à étancher la soif des millions de consommateurs met tout en œuvre pour assurer la qualité de ce nectar.

Inodore, incolore, sans saveur et d’un goût agréable, des qualificatifs qui résonnent sans doute dans la mémoire de la quasi-totalité des camerounais qui se remémore au passage la leçon d’hygiène et salubrité en classe de cours élémentaire 1ère année, du cycle primaire au Cameroun. Un credo sur les paramètres de confort d’une eau qui se veut potable et par conséquent propre à la consommation des usagers.

USINE DE TRAITEMENT

Des caractéristiques qui constituent l’un des axes majeurs de la devise de la Cameroon Water Utilities qui, à travers son slogan, s’engage depuis sa réorganisation à la suite du décret présidentiel du 20 février 2018, à « investir pour mieux vous servir ». Un investissement d’envergure dans différentes villes du Cameroun qui ne saurait être valorisé sans un entretien constant des infrastructures et une rigueur dans le traitement de l’eau destinée à la consommation des camerounais de tout bord.

Ainsi pour satisfaire en eau de qualité, il est impératif de construire un processus de traitement adapté selon qu’on se trouve en face d’une eau de surface, une eau de source ou encore une eau souterraine. Trois origines principales de ce liquide traité de façon continue par la structure camerounaise de distribution à travers :

CENTRE DE TRAITEMENT

Un prétraitement de l’eau ; effectué en aération par cascade. Une technique qui consiste à reproduire en milieu contrôlé l’effet d’aération provoquée par une cascade ou une chute d’eau en rivière. Puis une Clarification qui par un processus de coagulation, permet d’éliminer toutes les colloïdes et les parties qui confinent dans l’eau, de floculation qui complète la phase de coagulation et vise à assurer une plus grande cohésion des flocs et une meilleure vitesse de sédimentation, la décantation (Réalise la séparation gravitaire des flocs formés) et la filtration qui permet la séparation solide liquide par le biais d’un milieu poreux. Enfin la désinfection dont l’objectif pour la Camwater est de faciliter à travers l’hypochlorite de calcium les effets bactéricides, virulicides, fongicides et même rémanent de l’eau.

Tout un arsenal de techniques de traitement assuré d’une part ; par un mécanisme de surveillance permanent au niveau des points de captage d’eaux brutes, à la sortie des stations de traitement, sur le réseau de distribution. Par ailleurs au niveau des laboratoires chargés de la surveillance et des analyses physicochimiques et bactériologiques à l’instar : des stations de traitement d’eau et les laboratoires régionaux, le laboratoire central de l’usine et le Centre Pasteur du Cameroun.

Un éventail d’actions qui fait de l’eau issue des robinets de la Camwater, un liquide d’une excellente qualité à consommer tout au long de la vie, ceci en parfaite adéquation avec l’un des principes fondamentaux de l’Organisation Mondiale de la Santé qui stipule que : « Une eau de boisson saine ne présente aucun risque notable pour la santé d’une personne qui la consommerait sur toute la durée de sa vie ».

Brice Ngolzok

75

Total Number of Words: 584

Total Reading Time: 2 minutes 56 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun-Camwater : Le cheminement vers une eau de qualité"

Leave a comment

Your email address will not be published.