Cameroun- Economie: Nouvelle Stratégie pour un développement plus inclusif

PHOTO DE GROUPE CEREMONIE HILTON SND30

Après des résultats mitigés de la première phase de la vision 2035, le pays lance un nouveau document cadre pour la période 2020-2030. 

Dynamique nouvelle pour l’économie camerounaise. Un nouveau cap contenu dans la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030. Une décade et un new deal pour une émergence du Cameroun est désormais disponible dans un volumineux document de plus de 210 pages, qui oriente ainsi le plan de croissance et partant la vision de l’émergence du pays leader de l’Afrique Centrale à l’horizon 2035.

PANEL LORS DE LA CEREMONIE

 » Le choix stratégique fait par notre pays, sous la haute impulsion de son excellence Paul Biya, de construire notre développement autour d’une vision stratégique, cette vision stratégique a été déclinée en 2009, avec pour objectif principal de  faire du Cameroun un pays émergent, démocratique et uni dans sa diversité. Cette vision couvre donc un période de 35 années ». Affirme tout confiant Alamine Ousmane Mey, le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, lors de son propos liminaire de circonstance, dans l’une des salles huppées de l’hôtel de référence internationale, situé au boulevard du 20 mai, au cœur de la capitale politique.

DISCOURS MINEPAT

Une stratégie à moyen terme qui vise donc à accompagner l’émergence du Cameroun par des contributions inclusives de toutes les couches sociales et un appui conséquent des partenaires techniques et financiers. « Dans tous les grands pays, on attend pas tout du gouvernement selon Louis Paul Motaze, ministre camerounais des Finances. N’attendez pas toujours du gouvernement qu’il soit le seul à réfléchir. Vous qui savez! aider nous à réfléchir, nous avons nos partenaires techniques qui sont là, aider-nous à prendre les bonnes décisions. Vous êtes là pour apporter les inputs dont le gouvernement a besoin pour adapter la stratégie,  sinon on sera encore à la fin pour dire qu’ils avaient dit qu’ils devaient atteindre 8%  de taux de croissance, voilà ils n’ont pas atteints, Il y a eu des déconvenues et donc il y a eu échec. »

Un appel à une contribution tous azimut des différents experts. Une main tendue de l’argentier camerounais qui est conscient de l’apport important de toutes les compétences dans l’atteinte des objectifs fixés qui sont déclinés principalement en quatre grands piliers a savoir : La transformation structurelle de l’économie nationale, le développement du Capital Humain, la promotion de l’emploi et l’insertion des jeunes dans le circuit économique et enfin l’amélioration de la gouvernance, la décentralisation et la gestion stratégique de l’Etat.

Quatre éléments fondamentaux qui nécessitent au préalable d’avoir des managers dévoués et rompus à la tache afin de répondre aux défis de cette SND30 ,dans l’optique d’implémenter efficacement les 03 leviers attendus que sont: la vision, le leadership et la stratégie.  Des leviers qui, orientés de façon efficace permettront de réduire le déficit budgétaire à 1,5% et permettre un taux de croissance moyen de 8% sur la décennie du projet contre 4,6% dégagés tout au long de la première étape du DSCE.

Brice Ngolzok

 

50

Total Number of Words: 598

Total Reading Time: 3 minutes 0 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun- Economie: Nouvelle Stratégie pour un développement plus inclusif"

Leave a comment

Your email address will not be published.