Cameroun-littérature : Francis Eret encourage les jeunes à conquérir leur rêve

Le master coach certifié en programmation neuro-linguistique vient de publier un ouvrage intitulé « Prisonnier des rêves de mon père ».

Lorsque Raphaël décroche brillamment son baccalauréat scientifique, il est loin de se douter que son père le contraindrait à étudier la finance et à embrasser le métier d’analyste financier pour lequel il n’a ni talent ni passion. A la suite d’une faute professionnelle, Raphaël est écroué pendant deux ans et ne reçoit aucune assistance de ses proches.

A sa sortie de prison, il est rejeté par sa famille, stigmatisé par son entourage, et abandonné par son épouse qui demande et obtient le divorce. Face à ce tableau sombre et révoltant, le jeune homme décide de donner un nouveau sens à sa vie en allant à la conquête de son rêve d’enfance avec l’aide d’un coach de vie professionnel.

Cette histoire est celle du protagoniste du nouvel ouvrage que la collection Eret Books vient de commettre et qui s’intitule « Prisonnier des rêves de mon père ». Le livre de 156 pages (dix chapitres) dont il est question ici sera présenté bientôt au public de la capitale économique, au cours d’une soirée de dédicace spéciale qu’abritera l’hôtel Princes de Galles de Douala.

Selon Francis Eret, auteur de ce chef-d’œuvre, « Prisonnier des rêves de mon père », qui raconte l’histoire d’un jeune homme intrépide et déterminé, « apparaît comme le manuel idéal pour qui veut développer une résilience et un stoïcisme à toute épreuve, un mental de gagneur et une foi inébranlable en soi ». A en croire celui qui est également l’auteur de « Journal d’un coach d’entreprise », le livre qu’il vient d’écrire comporte « des outils prêts à l’emploi, pour qui veut sortir de la prison de ses nombreuses filiations familiales, culturelles et autres ».

Parmi les premiers à l’avoir lu, le Dr Christian Eyoum explique que les filiations qu’évoquent l’ouvrage « sont autant de cellules dans lesquelles on se retrouve enfermé bien avant notre venue dans ce monde où on n’a que très rarement le droit de rompre avec son passé ». Il recommande d’ailleurs la lecture de cette autre publication de Francis Eret aux amoureux du livre.

Tout comme le Dr Innocent Fassé Mbouya, chargé de cours au département des sciences de l’Education de l’Enset à Douala.  Le consultant en mobilité académique pour le cabinet-conseil Educassist soutient, pour sa part, que « Prisonnier des rêves de mon père » est ce livre que chaque parent ou parent en devenir doit lire.  « Chaque adolescent devrait avoir une copie en sa possession afin que chacun vive sa vie et laisse l’autre vivre la sienne », souligne-t-il, avec emphase, rappelant que l’auteur propose, à travers son livre, un chemin pour devenir de petits jardiniers. Mieux encore, de petits coachs de vie.

Master praticien PNL (programmation neuro-linguistique, master coach certifié PNL et Certified tetrakey leadership trainer), Francis Eret a le privilège d’exercer un métier passionnant à travers lequel il s’épanouit en aidant des managers à modeler leurs carrières. Auteur de plusieurs ouvrages dont « Journal d’un coach d’entreprise », il accompagne des dirigeants d’entreprise à l’aide d’outils professionnels en vue de l’optimisation des performances de leurs organisations.

La rédaction

68

Total Number of Words: 574

Total Reading Time: 2 minutes 53 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun-littérature : Francis Eret encourage les jeunes à conquérir leur rêve"

Leave a comment

Your email address will not be published.