Cameroun-Paludisme : Bientôt un Conseil et un Fonds National contre cette maladie

Le projet a été officiellement annoncé par Manaouda Malachie lors d’une déclaration de presse relative à de la célébration le 25 avril de la 14ème journée mondiale de lutte contre cette tueuse.

« Emmener chaque Camerounais à déclarer : «Zéro paludisme je m’engage!» en
vue de tirer effectivement un trait sur le paludisme. Pour soutenir cette cause et cette importante campagne, j’annonce que le Cameroun est entrain de mettre en place le Conseil et le Fonds National pour l’Elimination du Paludisme. »
Ces propos du ministre camerounais de la Santé, Manaouda Malachie lors de sa déclaration de presse marquant la célébration de la 14ème journée mondiale du paludisme, apparait de façon évidente comme l’une des principales résolutions en vue de lutter efficacement contre cette maladie.

CÉLÉBRATION AU CSI DE MBALMAYO

Le paludisme qui constitue toujours comme par le passé une des causes nationales continue de faire des ravages malgré les nombreuses mesures entreprises depuis 2002 par les autorités camerounaises et les partenaires au développement. Bien que le taux de prévalence parasitaire est passé de 30% en 2015 à 24% en 2018, grâce à la mise en œuvre du quatrième plan stratégique (2015-2018), des efforts sont encore nécessaires. En effet, les chiffres depuis l’année 2020 inquiètent à nouveau car on enregistre à ce jour 29.1% des cas de consultations, 40% des hospitalisations avec près de 2 646 139 cas rapportés pour 4121 décès, dont principalement les enfants de moins de 5 ans.

PERSONNEL DU CSI MBALMAYO

Des chiffres qui appellent à une plus grande vigilance et une mobilisation de tout temps contre cette maladie. Ainsi, au-delà de l’approche innovante « High Burden to High Impact » (HBHI) élaborée par le Gouvernement dans le cadre du nouveau Plan Stratégique de Lutte contre le paludisme pour
la période 2019-2023. Plan dont l’objectif vise à réduire d’au moins 60% la morbidité et la mortalité, Il est important d’implémenter ce conseil et ce fonds National car ces initiatives permettront de la bouche même du numéro 1 de Santé au Cameroun d’avoir un : « mécanisme important pour stimuler le plaidoyer, l’action et la mobilisation des ressources multisectorielles en faveur de la lutte contre le paludisme. Ce Conseil regroupera des hauts dirigeants du gouvernement, des entreprises et des communautés pour défendre les actions de lutte contre le paludisme, établir de nouveaux partenariats nationaux et mobiliser les engagements de leurs secteurs respectifs en vue d’atteindre l’objectif national d’élimination le paludisme. »

Une approche inclusive et un travail collégial qui devrait porter des fruits, en associant les meilleures pratiques aux innovations pour relever les défis opérationnels et combler les déficits budgétaires qui empêchent la mise en œuvre de la stratégie nationale. Un succès pourrait donc être envisagé d’autant plus que ce Conseil et ce Fonds s’appuieront sur les fondations du Comité National Roll Back Malaria, axées sur les résultats, et seront placées sous la présidence de Joseph Dion Nguté, le Premier Ministre camerounais, Chef du Gouvernement.

Brice Ngolzok

109

Total Number of Words: 541

Total Reading Time: 2 minutes 43 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun-Paludisme : Bientôt un Conseil et un Fonds National contre cette maladie"

Leave a comment

Your email address will not be published.