Cameroun-Projet routier : La partition indéniable de la communication

Les 03 jours de revue de certains tronçon terrestre ont été l’occasion de confirmer le rôle de cet instrument dans la compréhension des missions du ministère des Travaux Publics.

C’est un coup de chapeau qu’il faut tirer à Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux Publics à la suite de cette vaste campagne de communication opérée pendant 72 heures dans le cadre de la revue des infrastructures routières en cours de réalisation au Cameroun. Une innovation managériale mis en œuvre par son département ministériel en mettant la communication au centre de ces travaux afin de mieux cerner les contours de la quarantaine de projets routiers qui sont scrutés du 22 au 24 février. « Il faut bien comprendre l’objectif premier de ces assises : c’est de communiquer sur les réalisations de chaque adjudicataire et de questionner ces derniers sur les manquements observés. Ceci en tout début d’exercice comptable afin d’y remédier avant qu’il ne soit tard. En effet, cette réunion est une innovation car elle est comme une sorte d’arbre à palabre auquel est convié tous les acteurs du processus et surtout vous la presse dans le but de dégager dès le départ les responsabilités de chaque partie. » Affirme André Ebongue, un ingénieur des Travaux Publics rencontré au hall de l’immeuble Émergence à Yaoundé.

Des propos de cet expert qui dénote du rôle clé de la communication lors de ces échanges. Une place prépondérante, visible dans la salle des réunions du 1er étage du siège de cette administration où les journées sont marquées par une prise de parole introductive de la cellule en charge de la communication en vue de baliser le chemin quant aux objectifs fixés lors de toute session de travail. Une responsabilité est donc assignée à ce service qui doit d’une part, mettre en vitrine et de façon transparente les différents taux d’exécution des travaux routiers, autoroutiers et les ouvrages d’art des projets revisités dans les réseaux Sud (26 projets), Ouest (15) et les 08 infrastructures à portée nationale. Par ailleurs, il est question pour ces experts en relations publiques de faciliter la compréhension du grand public en matière de planning d’exécution et de livraison des projets, de cadrage des dépenses sur la base de l’année en cours et de contraintes à l’exécution efficace d’un marché. Des objectifs inscrits tout au long de cette concertation dont les résultats seront finalement présentés par le chef de ce département, Nganou Djoumessi en guise de conclusion de cette rencontre, avant les descentes de terrain pour toucher du doigt les réalités.

Brice Ngolzok    

46

Total Number of Words: 473

Total Reading Time: 2 minutes 23 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun-Projet routier : La partition indéniable de la communication"

Leave a comment

Your email address will not be published.