Cameroun-Religion : L’ASSOVIC se donne de nouvelles perspectives

C’est à la faveur des travaux de son assemblée générale tenus le 27 et 28 Novembre 2020 à Yaoundé.

Portée par un vent de modernité, et soucieuse de s’adapter aux défis de l’heure en termes de décentralisation et de gouvernance locale, l’Association solidaire de la vocation islamique du Cameroun (ASSOVIC), multiplie des actions sur le terrain pour se mettre à la mesure de ses attentes, ainsi que cela s’observe à Yaoundé à l’occasion de la tenue les 27 et 28 Novembre 2020, de son assemblée générale ordinaire, au complexe ADANA à fougerole.

DISCOURS DE CHEICK MOUMIR

« Il était temps qu’on se retrouve, quatre années après le décès de notre président fondateur, pour définir les bases à venir de notre association, qui doit jouer un rôle décisif dans le processus de paix et de développement de notre pays. La présente AG de l’ASSOVIC repose donc sur trois piliers fondamentaux à savoir : Donner les outils nécessaires aux leaders religieux autour de la  problématique de la décentralisation, afin qu’ils puissent mieux s’intégrer dans cette nouvelle gouvernance voulue par le président de la république, son excellence Paul BIYA, pour un mieux-être des populations. Ensuite, il s’agira de prier pour la paix au Cameroun à l’Aube des élections régionales qui arrivent afin que la crise que nous connaissons trouve résolution.  Enfin, élire le nouveau bureau exécutif national qui devra conduire l’ASSOVIC au cours des prochaines années  » explique Mounir FESSAL, président national nouvellement élu de l’ASSOVIC.

PHOTO DE GROUPE

Personne n’aura donc fait l’économie de son temps et de son élégance, pour prendre part à ces travaux. Autorités administratives, Imams, dignitaires musulmans et autres fidèles, tous ou presque ont tenu à donner de la voix autour du thème : Les organisations confessionnelles au Cameroun : cas de l’islam et les défis de la décentralisation.  « Les imams sont interpellés  au premier plan du fait du rôle ô combien important qu’il joue auprès des populations, lesquelles sont les destinataires de cette gouvernance. Ils doivent donc bien comprendre cette question afin qu’ils expliquent à leur tour les enjeux à leurs populations « déclare le président de l’ASSOVIC Cheik Mounir FASSAL.

Plus de 200 personnes sont venues des dix régions du pays pour porter au loin l’écho de la voix de cette association qui se veut une organisation citoyenne au service des citoyens.  Le temps est désormais tourné vers l’avènement d’une nouvelle grammaire autour des actes concrets.

Envoyé Spécial

Christian ESSIMI

115

Total Number of Words: 483

Total Reading Time: 2 minutes 26 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun-Religion : L’ASSOVIC se donne de nouvelles perspectives"

Leave a comment

Your email address will not be published.