Cameroun-Santé : Manaouda Malachie prend langue avec deux diplomates

Ceci à la suite des audiences accordées ce 18 février 2021 à Karim Ben Becher et Ayse Saraç respectivement ambassadeur de Tunisie et de République de Turquie.

Troquer sa blouse de médecin pour arborer le costume de diplomate, c’est bien ce qu’a fait Manaouda Malachie, le ministre camerounais de la Santé ce 18 février 2021. Oui ! contexte sanitaire oblige, il faut renforcer la coopération entre le Cameroun et les nombreux pays du globe pour lutter efficacement contre la pandémie mondiale de grippe, tout en renforçant les infrastructures de base afin d’assurer une santé de qualité pour tous.

C’est bien autour de ces épineuses interrogations qu’ont tourné les échanges entre le patron de Santé au Cameroun et les deux émissaires, en visite de travail au cabinet du Minsanté. Tout d’abord, c’est Mohamed Karim Ben Becher, Ambassadeur de la République tunisienne qui s’est entretenu avec son hôte du jour. Une grammaire entre les deux interlocuteurs qui a eu pour principaux fil d’Ariane les questions relatives aux : évacuations sanitaires en Tunisie, aux soins ophtalmologiques, à la formation des étudiants camerounais en médecine dans le pays maghrébin.

Des problématiques urgentes, auxquelles le diplomate à apporter quelques pistes de solution notamment : la mise sur pied d’une stratégie de prise en charge à travers la création d’une assurance maladie à partir du Cameroun dans l’optique de faciliter le transfert des malades vers la Tunisie ; l’ouverture des filières de médecine générale et dentaire, ainsi que la pharmacie pour assurer la formation et permettre un renforcement des capacités du personnel médical camerounais. Une annonce plus que satisfaisante pour ce qui est du secteur pharmaceutique, car selon le chef de département, le Cameroun envisage dans sa vision de développement, de mettre en place des industries pharmaceutiques capables de satisfaire la sous-région et même le Nigéria voisin. Pour ce faire, le chef de la diplomatie tunisienne s’est dit prêt, au nom de son pays, à accompagner le Cameroun dans le développement des laboratoires de ce type, les vaccins et les médicaments génériques.

Quant à l’Ambassadeur de Turquie en fin de séjour, l’essentiel des échanges avec le diplomate camerounais de circonstance a porté sur la réhabilitation des hôpitaux (Mfou, Kribi, Jamot) pour lesquels le Gouvernement camerounais sollicite l’appui du partenaire Turc.  En évoquant le désistement de la société Turque MARUBENI, sollicitée dans le cadre du marché de réhabilitation de l’hôpital Jamot pour non-respect des clauses contractuelles, le MINSANTE a proposé la désignation d’une autre structure à même de mener à terme les nombreux travaux. Une légère déconvenue qui n’a pas altéré les échanges entre les représentants des deux pays dont le riche et fructueux partenariat ne cesse de se consolider depuis plus d’une décennie.

Il faut dire, en guise de rappel, que les échanges de ce jour ont permis au-delà des civilités d’usage, aux émissaires Tunisiens et Turcs, d’apprécier et de féliciter la stratégie de riposte mise en œuvre par le Cameroun contre le COVID19, tout en saluant au passage les démarches entreprises par le Gouvernement pour l’acquisition des vaccins. Des propos aimables salués humblement par Manaouda Malachie, qui soit dit en passant, a rappeler que le Cameroun est encore au stade de la prospection et de la recherche des financements.

Brice Ngolzok    

35

Total Number of Words: 603

Total Reading Time: 3 minutes 2 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun-Santé : Manaouda Malachie prend langue avec deux diplomates"

Leave a comment

Your email address will not be published.