Cameroun-Sécurité Sociale : Bouffée d’oxygène pour la Cameroon Development Corporation

Un communiqué du ministre du Travail et de la Sécurité Sociale datée du 02 février 2021, vient ainsi rassurer les employés de cette entreprise parapublique.

Plus de peur que de mal pour les salariés de la Cameroon Dévelopment Corporation. L’entreprise spécialisée dans la production de caoutchouc, de banane et d’huile de Palme peut à nouveau souffler un coup d’air frais. Une véritable bouffée d’oxygène impulsée lors de la rencontre effectuée dans la salle de conférence du ministère du Travail et de la sécurité Sociale par Grégoire Owona, chef de ce département ministériel en présence des représentants du Ministère en charge de l’Agriculture et du Développement Rural, du Ministère des Finances, des responsables syndicaux et du directeur général de la CDC.

Une concertation importante au terme de laquelle le dialogue social a prévalu. Une discussion qui a permis de revisiter les doléances portées depuis le 12 janvier 2021 de façon spécifique par les leaders du syndicat de la Cameroon Agricultural Allied Workers Trade Union (CAAWOTU). Un regain d’espoir après d’âpres échanges entre les différentes parties qui, autour d’une table, a abouti à des conclusions plutôt prometteuses pour l’avenir des travailleurs et la survie de la Société d’Etat. Ainsi, le porte-parole du gouvernement camerounais en matière de protection de travailleurs et de valorisation d’un travail décent s’est engagé à soutenir le paiement des salaires des nombreux employés tout en assurant mensuellement les aérés concédés au cours de la période difficile. Une décision validée après avoir paraphé cette entente qui engage tout aussi l’ensemble des structures étatiques compétentes dans ce type de crise.

GRÉVE CDC

En rappel, la Cameroon Development Corporation qui connait de nombreux déboires, relatifs à la production de ses principaux produits (caoutchouc, huile de palme, banane), ceci bien avant la crise survenue dans sa région siège du Sud-ouest. La structure pourtant premier employeur après l’Etat, fait partie depuis 2018 des entreprises d’Etat soumises à un processus de restructuration effectuée par la Commission Technique de Privatisation et des Liquidations (CTPL). Par ailleurs, la structure a connu successivement une baisse conséquente du nombre de ces travailleurs passant de 25000 en 2009 à environ 22000 en 2018 pour atteindre actuellement moins 10000 salariés sous son portefeuille. Une banqueroute progressive à laquelle le gouvernement compte s’appesantir à travers une séance de travail prévue dans les trois mois à venir afin de réduire la saignée et assurer la sécurité des nombreux travailleurs.

Brice Ngolzok     

122

Total Number of Words: 463

Total Reading Time: 2 minutes 20 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun-Sécurité Sociale : Bouffée d’oxygène pour la Cameroon Development Corporation"

Leave a comment

Your email address will not be published.