Cameroun-Sécurité Sociale : Des milliers de retraités consolés

Le décret du président de la République, portant revalorisation du coefficient  de certaines pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès payées  par la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) vient ainsi soulager des pensionnés.

20%, c’est le pourcentage augmenté par  Paul Biya, président de la République au revenu des milliers de pensionnaires camerounais. Un vent de soulagement pour ceux-là, dont la cessation d’activités constitue parfois un gouffre. Une majoration décrétée par le numéro I camerounais et qui prendra effet à partir du  01er août 2020.

La précédente, celle tiré du décret n°2016/072, datée  du 15 février 2016, autorisait le relèvement du taux des cotisations sociales au Cameroun de 7 à 8,4%.  Le plafond des cotisations passant ainsi de  300 000 à 750 000 FCFA. Une note qui induit de façon substantielle l’augmentation du niveau des pensions vieillesse, d’invalidité et vieillesse.  Avant cette réforme, les pensions de 90 000 FCFA étaient payées pour 15 ans d’activité, et 150 000 FCFA pour 30 ans d’activité. De façon générale, la moyenne des pensions pour les retraités au Cameroun était jadis de 67 000 FCFA en valeur absolue.

Dans une interview publiée  sur le site de la CNPS, selon Noel Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame,  top manager de l’organisme camerounais de sécurité sociale, le taux d’augmentation de 20% est quelque chose de très significatif sur le plan financier. Il explique que  ceux qui sont concernés sont relativement nombreux. Il s’agit de tous les pensionnés qui n’avaient pas bénéficié de la reforme de 2016. « … mais ceux qui bénéficiaient déjà de leur pension, et donc qui ne contribuaient pas au nouveau système avaient leurs pensions déjà figées. C’est ceux-là qui bénéficient aujourd’hui du grand geste du président de la république, revalorisant ainsi le niveau des sommes qu’ils perçoivent. ‘’

Il n’a pas manqué de s’exprimer sur l’impact financier que devra supporter l’entreprise. ``Les chiffres provisoires tournent autour de 100 000 bénéficiaires. Et  l’impact financier tourne autour de 15 milliards de FCFA.  C’est significatif, mais supportable« .

C’est un montant annuel assez énorme, un grand défi  dont devront faire face le Directeur  Général  et son équipe, afin de concrétiser la promesse du Président de la République. Mais l’homme reste optimiste et affirme que la CNPS est prête. «  Absolument. Nous n’avons pas de difficultés particulières à payer les nouvelles pensions. Nous y sommes préparés et nous y ferons face. D’ailleurs avec beaucoup ; j’aurais dit de joie mais surtout de fierté, de pouvoir assumer une décision présidentielle, c’est naturel et c’est important’’.

Cette mesure présidentielle intervient après avis de la Commission Nationale Consultative du Travail du 17 octobre 2017. L’instance professionnelle légale instituée auprès du ministre en charge du Travail et de la Sécurité Sociale (MINTSS) dont le mandat est, entre autres, d’émettre des avis et de formuler des propositions sur la législation du travail et la réglementation à appliquer dans les matières où cet avis est prévu.

Un véritable coup de pouce en faveur de ces hommes et femmes qui par la force de leur jeunesse et la témérité de leurs efforts peuvent à nouveau jouir du sacrifice consenti pendant des dizaines d’années.

BN

20

Total Number of Words: 590

Total Reading Time: 2 minutes 58 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun-Sécurité Sociale : Des milliers de retraités consolés"

Leave a comment

Your email address will not be published.