Cameroun- Société : La Covid-19 au menu du dialogue social

Les 26èmeet 27ème session du comité de concertation et de suivi de cette plateforme s’est appesantie sur le discours à tenir afin de permettre un meilleur cadre de lutte contre cette pandémie.

Mutualiser les efforts face à l’adversité imposée par la pandémie mondiale de grippe, c’est la quintessence du message adressé par Grégoire Owona, Ministre camerounais  du Travail et de la Sécurité Sociale aux nombreux syndicalistes, présents lors de cette double session du comité de suivie et de concertation du dialogue social, tenue ce mercredi 04 novembre 2020 dans la salle des actes du Ministère hôte.

SALLE DES ACTES DU MINFI

Le défi est don clair pour les camerounais de tout bord et plus encore pour les acteurs du dialogue social, celui de regarder dans la même direction afin d’éradiquer  complètement le Coronavirus au Cameroun. Pour ce faire, il est plus qu’urgent de respecter les mesures barrières en vue de protéger les populations. Une dynamique qui passe par une responsabilité social de chaque camerounais au moment où certains continents (Europe, Amérique) enregistrent déjà une seconde vague de contamination.  Raison pour laquelle les populations sont invitées à respecter scrupuleusement le port du masque, le lavage des mains et la distanciation physique dans l’espace public.

Salle des Actes du Minfi

Un message du numéro I du Mintss en parfaite droite ligne avec l’interpellation du président de la République, Paul Biya lors de son discours à la Nation du 19 mai dernier qui déclarait : « … Dans cette période difficile, nous devons rester un peuple uni, solidaire et discipliné.» Une exhortation du locataire d’Etoudi, matérialisé le 30 avril 2020 dans la stratégie gouvernementale de riposte face à la pandémie de la Covid-19 à travers des facilités pour appuyer les populations. Des mesures d’accompagnement qui vont de l’augmentation du taux des allocations familiales de 2800 à 4500 FCFA, en passant par la suspension pour une période de 03 mois des contrôles de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale( CNPS), tout en procédant à l’annulation des pénalités de retard de paiement des cotisations sociales.

Des indications qui visent de façon explicite à asseoir une « Union Sacrée » contre la grippe dans l’optique de maintenir et renforcer au mieux la pérennité de l’emploi décent ainsi que la protection des travailleurs en toutes circonstances. Des missions qui constituent le principal cheval de bataille de cette administration publique chargée de la défense des droits des travailleurs au Cameroun.

Brice Ngolzok     

48

Total Number of Words: 447

Total Reading Time: 2 minutes 15 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun- Société : La Covid-19 au menu du dialogue social"

Leave a comment

Your email address will not be published.