Cameroun- Tuberculose pédiatrique : Une tueuse silencieuse incrustée au milieu des enfants

Le taux de mortalité infantile est estimé à 48/1000 en 2018 dans le pays et 78% d’enfants de moins de 14 ans n’ont pas été diagnostiqués de cette pathologie au cours de l’année 2020.

Selon un récent rapport 2020 de l’Organisation Mondiale de la Santé sur la Tuberculose, 78% des enfants de 0 à 14 ans ne sont pas diagnostiqués de cette infection pulmonaire au Cameroun. Par ailleurs, le taux de mortalité infantile est de 48/1000 naissances vivantes en 2018, selon l’Enquête Démographique et de Santé(EDS) effectuée au cours de l’année sus évoquée par l’Institut Nationale camerounais des Statistiques. Des chiffres qui donnent davantage des frissons quand on sait que les infections respiratoires basses viennent en 4ème position des décès survenus dans le monde et représentent en moyenne 10,12% de pertes en vie humaine chaque année.

La tuberculose constitue au regard de ces quelques données fiables d’organisations nationales et Internationales, une véritable tueuse en série au sein de la vulnérable population infantile. Une sorte de veuve noire qui se répand de façon insidieuse au milieu de cette inoffensive et fragile enfance. « Je garde toujours à l’esprit le décès de ma seule sœur, survenu à la suite d’une infection pulmonaire à bacille de Kock à l’âge de 09 ans. Une mort subite après avoir détecté deux jours avant qu’elle souffrait de tuberculose. Un moment triste qui a traumatisé ma maman qui s’en est allée deux ans plutard. » Narre sous le sceau de l’anonymat un étudiant de la Faculté des Sciences Biomédicales de l’Université de Yaoundé 1 en stage à l’hôpital d’Enongal, dans la région du Sud du Cameroun.

En effet, la Tuberculose chez l’enfant est encore peu intégrée dans les services de Santé Maternelle et infantile ce qui entraîne une limitation des possibilités de détection des cas dans les systèmes de Santé. En 2017, 1371 cas parmi les près de 25000 personnes toutes tranches diagnostiquées sont notifiées au Cameroun, soit environ 5,7% en valeur relative. Un chiffre établit à 5,5% entre 2015 et 2017 pour l’ensemble des personnes notifiées dans ce pays leader économique de l’Afrique Centrale, ceci bien en deçà des 11% attendus de l’OMS.  En outre, seulement 457 personnes signalées chez les enfants de moins de 5 ans et 914 chez ceux compris dans l’intervalle 05 à 14 ans sur les 6200 cas recensés en 2017, soit une incidence de 80% des cas d’enfants manquants.

Des statistiques qui prouvent à suffisance le caractère urgent de la Tuberculose. Cette grippe reste donc un problème de Santé Publique majeur au Cameroun et nécessite que les autorités de Yaoundé s’y appesantissent en intégrant celle-ci dans les guides et directives de la Prise en Charge des Maladies du Nouveau-né et de l’Enfant(PCIMNE). Un préalable qui facilitera sans doute l’intégration de la prise en compte des coûts de traitement, des frais connexes et même des diagnostics dans les différents services antituberculeux des hôpitaux.

Brice Ngolzok        

95

Total Number of Words: 520

Total Reading Time: 2 minutes 37 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Cameroun- Tuberculose pédiatrique : Une tueuse silencieuse incrustée au milieu des enfants"

Leave a comment

Your email address will not be published.