Coopération bilatérale : Le Japon s’engage à reconstruire les zones anglophones

Ceci à la faveur d’un accord de financement signé le 18 février dernier entre le gouvernement camerounais et l’Ambassadeur du Japon au Cameroun pour un montant global de 1,5 milliards de FCFA.

2 millions 750 000 dollars soit 1,5 milliards FCFA, c’est le montant crédité dans le compte du Plan Présidentiel pour la Reconstruction et le Développement du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (PPRD-NO/SO). Un cachet validé à la suite d’un accord de financement signé le 18 février 2021 entre le ministre camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire Alamine Ousmane Mey et l’Ambassadeur du Japon au Cameroun Tsutomo Osawa.

SIGNATURE DE L’ACCORD DANS LA SALLE DE CONFÉRENCE DE LA PRIMATURE

La salle de cabinet des services du Premier Ministre Joseph Dion Ngute a servi de cadre d’accueil à cette cérémonie de signature, ceci en sa présence et à celle du Représentant résident du Programme des Nations Unis pour le Développement au Cameroun Jean Luc Stalon. « Le gouvernement du Japon a décidé de financer le projet du Plan présidentiel pour la reconstruction et le développement du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour réhabiliter les points d’eau, les centres de santé dans la région du Sud-Ouest. Nous allons continuer à contribuer à la reconstruction et le développement de ces zones » fait savoir Tsutomo Osawa, émissaire Japonais au Cameroun.

Cette enveloppe va permettre d’appuyer les projets de réhabilitation d’une dizaine de points d’adduction d’eau potable et d’une quinzaine de centre de santé dans le département du Fako, région du Sud-Ouest. Le pays insulaire asiatique devient ainsi le premier partenaire du Cameroun à concrétiser son soutien en faveur de la reconstruction des zones en crise de ce pays. Selon Alamine Ousmane Mey, « l’action gouvernementale japonaise va certainement accélérer le processus pour que les populations affectées dans ces régions puissent ressentir un bien-être, de meilleures conditions, et puissent également être parties prenantes à notre processus de développement ».

Le plan présidentiel pour la reconstruction et le développement des régions anglophones signé le 05 mai 2020 par le Minepat et le représentant résident du PNUD au Cameroun, figure parmi les projets prioritaires de l’action gouvernementale tel que contenu dans la Stratégie Nationale de Développement (SND-30). Ce dernier prévoit la réhabilitation de 350 écoles, 115 centres de santé, 40 ponts, 400 points d’eau, 500 km de lignes électriques basse tension, 600 km de routes rurales, 45 marchés et de 12 000 maisons. A ces actions, s’ajoutent environ 25 000 hectares de plantations. Évalué de façon globale à 89,682 milliards FCFA, le PPRD-NO/SO dispose d’un financement réel de 8,9 milliards FCFA soit 10% du budget global, en guise de contribution du gouvernement camerounais dans la mise en œuvre de ce plan. Trois principaux piliers encadrent cette initiative du président camerounais, Paul Biya : la restauration de la cohésion sociale, la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures de base et la redynamisation de l’économie locale.

Brice Ngolzok

66

Total Number of Words: 521

Total Reading Time: 2 minutes 37 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Coopération bilatérale : Le Japon s’engage à reconstruire les zones anglophones"

Leave a comment

Your email address will not be published.