Fiscalité-Cameroun : Les consommateurs à nouveau victimes de la pression fiscale

Le Cameroun dans sa loi des finances compte davantage s’attaquer aux contribuables en mettant  non seulement sur pied de nouvelles taxes mais aussi en assurant des mesures de collectes plus contraignantes sur les populations d’en bas.

14% environ de taux de pression sur le contribuable en 2020 contre à peine 13% par le passé, c’est ce qui ressort du bal de la cinquantaine de Chef de département ministériel devant les élus nationaux des différentes chambres du Parlement. Une session ordinaire dernière de l’année de cette instance, destinée prioritairement au vote du Budget.

Une rencontre au cours de laquelle une mesure fiscale restrictive est adoptée et à laquelle devront se conformer les contribuables en particulier le consommateur final dont le porte monnaie déjà maigre, prendra à nouveau un sérieux coup.  » C’est terrible ce pays, les gens là veulent seulement qu’il ait la guerre ici. On va nous contraindre à payer d’autres impôts, alors que nous on a toujours des factures qui sont impayées par l’Etat, bien que le travail ait été livré. Nous allons prendre l’argent où? Que chacun respecte ses engagements vis à vis de l’autre, ce n’est pas seulement du côté du faible que l’on doit appliquer des choses » affirme Bernard Djoko, rencontré au Marché Central de Bertoua.

LOGO FISCALITÉ

Tout comme l’homme d’affaire exerçant dans la Région du Soleil Levant, de nombreux usagers seront obligés de montrer pattes blanches tout au long de cette année fiscale où il est attendu plus de 3000 milliards de FCFA de recettes en valeur absolue soit plus de 60% du Budget 2020 en valeur relative. En effet dans son rôle régalien, l’Etat procédera en 2020 à des prélèvements des biens publics pour mieux constituer son portefeuille de fonds propres.

Dans un premier temps la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) qui constitue la source la plus importante de prélèvement de l’Etat sera fortement mis à contribution au cours de cette échéance fiscale. Par ailleurs la taxe sur le revenu, applicable tant aux portes de l’Etat qu’à l’Intérieur aura sa part de contribution pour davantage gonfler l’assiette fiscale 2020. Des mesures qui présagent un temps de vaches maigres, une période plutôt difficile pour les camerounais qui feront probablement face à de nombreuses inflations des produits de base avec un impact de façon corrélée sur le consommateur final.  

84

Total Number of Words: 438

Total Reading Time: 2 minutes 12 seconds

Posted in ACTUALITES, ECONOMIE, GOUVERNANCE, NATIONAL and tagged , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.