Intégration Sous-Régionale : Yaoundé et Brazzaville bientôt en synergie

La réception provisoire du tronçon Mintom-Lele dans le département Dja et Lobo, région du Sud vient consolider les efforts engagés par le Cameroun et le Congo en matière libre-échange.

D’une distance de près de 70 kilomètres le tronçon Minton-Léle constitue le premier lot de la seconde phase du projet d’aménagement de la route transfrontalière Ketta-Djoum qui compte faciliter les échanges entre la capitale camerounaise Yaoundé et celle du Congolaise de Brazzaville.

PONT SUR LA LELE

C’est fort de cette ambitieuse volonté de l’équipe conduite par Benoît Parfait Mbole Mbole, le Directeur Général des Travaux d’infrastructures a fait le déplacement des localités situées à l’extrême Sud du Cameroun, pour procéder officiellement à la réception de ce bitume. En présence du délégué Régional du MINTP Sud, nestor Abdouraman, des responsables de l’entreprise chinoise SINOHYDRO corporation Ltd et de la mission de contrôle CIRA ingénieurs conseil,  les différentes entités ont touché du doigt ce linéaire dont les caractéristiques rendent envieux certains experts en Bâtiments et Travaux Publics.

L’itinéraire constitué d’un ouvrage routier de 30 cm, d’une couche de base en grave concassé de 20 cm, une couche de revêtement en béton bitumeux de 5cm témoignent à dessein de la qualité de l’asphalte. Des caractéristiques de fond auxquelles se greffent une aire de stationnement, des voies de franchissement avec un ouvrage qui captive l’attention sur la rivière Lele, dont le coût de réalisation a permis d’économiser plus d’un milliards de FCFA sur l’investissement initial où était prévu un pont.

D’un montant total estimé à moins de 36 milliards de FCFA et financé conjointement par la Banque Africaine de Développement (BAD), la Coopération pour le développement du Japon (JICA), la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) et le gouvernement Camerounais, le projet lancé en 2017, est exécuté en terme de travaux à hauteur de 99,92%  pour des délais de consommation de 99, 36%. Les travaux de finition permettront sans doute de relever les quelques manquements observés par le chef de délégation notamment en matière de renforcement de la signalisation sur certains axes et l’application des mesures correctives pour réduire voire éradiquer la végétations sur les talus.

Brice Ngolzok

99

Total Number of Words: 424

Total Reading Time: 2 minutes 8 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Intégration Sous-Régionale : Yaoundé et Brazzaville bientôt en synergie"

Leave a comment

Your email address will not be published.