Je vous assure l’Etat perd entre 03 et 05 milliards par mois dans le secteur du gravier.

Réné Josllyn Essomba, promoteur des établissements Agrégat International Sarl à la Carrière du Cameroun.

Bonjour monsieur Réné Josllyn Essomba,
onjour M. Brice Ngolzok,
Vous êtes un distributeur des produits de carrière, de façon concrète qui fait quoi dans votre métier où on a l’impression que tout va dans tous les sens ?

En effet, vue de l’extérieur on a bien cette sensation. Mais pourtant Plusieurs métiers gravitent autour de la chaîne de distribution des granulats. De façon globale nous avons de la production jusqu’au client final : le producteur qui est chargé de concasser là pierre que vous recevez dans les différents chantiers soit sous forme de 30/40, 60/80, 60/90 de 5/15 et j’en passe.
A côté de celui-ci il y a le distributeur agréé qui est chargé d’assurer comme son nom l’indique la distribution des produits, il traite directement avec les producteurs à condition de remplir des conditions financières capables de lui donner une grande quantité de gravier.
Ensuite nous avons les commerciaux qui sont un peu plus avec le client final, car c’est à lui que revient la tâche de vendre. Et enfin, nous avons le chauffeur qui doit transporter votre produit et benner chez vous.

Vous parlez de 30/40, de 60/80, de 5/15 un jargon peu accessible aux communs des mortels ?

Effectivement, ce sont des termes techniques qui représentent les différents calibres de granulats avec chacune sa spécificité :
Le 30/60, 60/80 ou encore le 60/90 sont des produits qui ont un gros volume, généralement on les utilise pour renforcer la solidité d’une fondation lorsque les pentes sont abruptes.
Le 5/15 et le 15/25 pour des travaux de fondation aussi et pour couler les sols des maisons.
Le 0/5 et 0/7 pour des travaux de bitumage en général. En fait tout dépend du besoin de l’ingénieur, du chef chantier ou de tout autre spécialiste des BTP.

Le chiffre d’affaire d’un camion de gravier tourne autour de 200.000 Frs. Et au regard du nombre de chantiers: autoroutes, routes, ports, stades, barrages, Chemin de fer. Le secteur doit rapporter gros ?

La somme que vous venez de donner j’estime qu’il s’agit là, d’un camion d’une contenance de 20 tonnes de gravier voire moins. Sous cet angle on peut avoir l’impression que ce montant est exorbitant au regard du pouvoir d’achat des camerounais. Mais savez-vous monsieur, que pour la même contenance, il fallait débourser environ 350.000, il y a à peine 10 ans alors que le pouvoir d’achat des camerounais étaient encore plus bas. C’est dire que qu’il y a un maillon qui supporte le coût ce n’est certainement pas le consommateur final et moins encore l’Etat allez savoir qui perd.

Ces pertes sont-elles à l’origine du trafic qui existe dans la filière avec des livraisons en moins par rapport au nombre de tonnes exigé par le client ?

PROMOTEUR ETABLISSEMENT AGREGAT INTERNATIONAL SARL

(Sourire) C’est une très bonne question et elle fait l’objet de nombreuses polémiques au sein de notre activité. Mais je dois vous dire qu’il y a une méconnaissance du métier car il y a des bennes qui portent même 40 tonnes de gravier. En plus il n’est pas interdit de venir avec votre camion pour prendre votre produit. Cependant je dois vous dire que lorsque vous réduisez le prix de la tonne et certains réduisent votre chargement, c’est de votre faute car le moins cher est cher comme on le dit communément et nul ne se prévaloir de sa propre turpitude. Néanmoins des actions sont entreprises à travers le syndicat pour réguler le plus possible à l’avenir ce type de situation.

Des mesures futures alors que la corporation ploie sous le joug de l’informel. Est- ce pas un vain rêve ?

Pas du tout, car ce sont les missions sur lesquelles doit s’atteler le Syndicat National des distributeurs agréés des produits de carrière et assimilés du Cameroun(SYNDAPROCAC) qui a tenu le 26 septembre dernier, une rencontre dont l’objectif vise à aboutir à une véritable réglementation de la filière. Une cérémonie au cours de laquelle était présentes de nombreuses administrations à l’instar : du Ministère du Commerce, celui des Finances, le Ministère des Mines et du Développement Technologique et bien évidemment le Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale qui a présidé la cérémonie pour ne citer que ceux-là. Des signes qui présagent des lendemains meilleurs au sein de notre corporation.
La balle se trouve aujourd’hui non pas du côté de la corporation mais d’une part du côté des producteurs dont les principaux mentors du secteur, étaient présents lors des assises de l’hôtel Franco (sans publicité) et tous avaient des préoccupations relatives à la concurrence déloyale au niveau de leur filiale. D’autres part du côté de l’Etat qui gagnerait à faciliter la mise en œuvre des missions assignées au SYNDAPROCAC, car je vous assure l’Etat perd entre 03 et 05 milliards par mois dans ce secteur.

Merci d’avoir répondu aux questions dOpinionctu.
C’est moi qui vous remercie d‘accorder une importance à notre corporation.

518

Total Number of Words: 901

Total Reading Time: 4 minutes 31 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Je vous assure l’Etat perd entre 03 et 05 milliards par mois dans le secteur du gravier."

Leave a comment

Your email address will not be published.