JERSIC 2017: Les chercheurs Camerounais aux anges !

La 5e Journée de la recherche scientifique et de l’innovation au Cameroun (JERSIC) s’est tenue le mercredi 18 octobre 2017 au palais des congrès de Yaoundé. La cérémonie présidée par le ministre, Dr Madeleine TCHUENTE a été rehaussée par la qualité des acteurs et des invités ; au rang des invités, plusieurs ministres au rendez-vous.

JERSIC 2017

JERSIC 2017

JERSIC 2017 est un moment solennel de rencontre entre la grande famille de la recherche camerounaise et le chef de ce département ministériel. C’est aussi une occasion pour fixer des orientations, les repères et les objectifs en matière de recherche et enfin un cadre de récompense de meilleurs chercheurs camerounais.

La leçon inaugurale du Dr Tchatat Mathurin fait partir des temps forts de cette journée. Le thème de la journée 2017, « défis de la consolidation d’une masse critique de chercheurs au service du développement » a été développé de manière approfondie.

L’autre temps fort est celui du discours du ministre. Un discours riche et plein de chantiers pour la recherche au Cameroun. L’on peut retenir que l’ambition du Ministre, Dr Madeleine TCHUENTE pour la recherche au Cameroun est de faire des recrutements devant atteindre 1000 chercheurs dans les prochaines années. Pour le compte de l’année 2017, le ministère a recruté 220 nouveaux chercheurs de diverses spécialités devant exercer dans les différents instituts de recherches relevant du ministère.

À côté de ces temps forts, la journée a été ponctuée par des honneurs scientifiques à un imminent chercheur à la personne Dr Vincent Ngwang Tanya dont les travaux de recherche ont apporté une contribution déterminante au développement national et la présentation solennelle des chercheurs promus et ceux nouvellement recrutés.

JERSIC répond aux orientations stratégiques pour la recherche au Cameroun. Il s’agit de valoriser la recherche comme principal levier du développement national ; de célébrer et d’honorer le chercheur dans sa fonction et son activité et de susciter un double sentiment d’appartenance et l’adhésion chez les chercheurs afin de consolider des acquis et les défis.

Les retombées des travaux des chercheurs dans différents instituts du système national de recherche(ISNR) sous tutelle du MINRESI à savoir l’IRAD, l’IRGM, l’IMPM, la MIPROMALO, l’INC, le CNE et le CNDT sont attendues sur le terrain dans l’optique d’impacter scientifiquement le développement national.

Rigobert Kenmogne

221

Total Number of Words: 432

Total Reading Time: 2 minutes 10 seconds

About the Author

La Rédaction
Webjournaliste

Be the first to comment on "JERSIC 2017: Les chercheurs Camerounais aux anges !"

Leave a comment

Your email address will not be published.