L’Est Cameroun tient son offre pour le Grand Dialogue National

Les élites de cette circonscription administrative ont posé les jalons de cet arbre palabre du pays en vue de résoudre la crise anglophone et présenter les doléances de leurs populations.

C’est loin des guerres de positionnement qui ont très souvent divisé les fils et filles de cette région, bien loin des intérêts égoïstes consécutifs au développement de chaque département, mais fort de la ferveur patriotique qui anime ces enfants de la région du soleil levant, que les ressortissants de cette partie du Cameroun se sont concertés afin de parler d’une seule voix lors du Grand Dialogue National qui pointe à l’horizon.

Au menu des échanges de ce 19 septembre à Yaoundé, la contribution de ceux-ci, en vue d’une résolution efficace de la crise interne qui frappe principalement les deux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest de ce pays. Par la suite ils ont abordé la question relative aux doléances à adresser aux hautes autorités de la République afin que l’Est du Cameroun sorte progressivement du sous-développement qui fait son lit dans leur région. Ainsi selon les informations recueillies au sortir de cette assise, par la rédaction de votre site d’information Opinion actu, deux propositions fondamentales se dégagent :

Une réelle Décentralisation

Conscient de l’existence d’un problème anglophone au Cameroun, les ressortissants de la région de l’Est préconisent la mise en place effective d’une véritable Décentralisation telle que pratiquée dans nombre d’Etats développés, où les autorités locales sont au centre de la gestion des biens et des services de leur collectivité avec des responsables locaux issus de la volonté du grand nombre, c’est à dire de la base de chaque Arrondissement, chaque Département et même chaque Région.

Un élément important pour une gestion efficace des ressources générées dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, considérées comme étant marginalisées par les différents convives. Une marginalisation dont semble tout aussi souffrir les populations de cette contrée, grenier des ressources naturelles de ce pays et à l’origine d’environ 17% du PIB national mais appuyée à hauteur de moins de 7% du budget annuel de l’Etat, d’après une élite présente lors de cette réunion. « Une opportunité s’ouvre donc pour les régions anglophones mais aussi pour nous, à travers l’implémentation et la mise en oeuvre d’une véritable Décentralisation au Cameroun », affirme un responsable d’un Ministère, originaire de l’Est, qui a tenu à garder l’anonymat.

LES JEUNES MOBILISES A BERTOUA EN FAVEUR D’UNE UNIVERSITE POLYTECHNIQUE A L’EST

Une Université adaptée aux réalités

Fidèles aux discours du Président de la République, Paul Biya, du 10 septembre 2019, qui attend lors de ce GDN, les doléances des 10 régions du Cameroun, réalistes quant à la situation économique actuelle du Cameroun et s’appuyant sur la promesse du Chef de l’Etat camerounais de doter l’Est Cameroun, d’une Université taillée à l’environnement local.

Une promesse faite au cours des audiences accordées à certaines élites de l’Est lors de son passage en août 2012, pour la pose de la première pierre du barrage de Lom pangar. Les fils et filles du Soleil Levant, réitèrent ce vœu de voir germer dans leur capitale régionale à Bertoua, une Université polytechnique conforme aux réalités de la région, avec des instituts adaptés aux spécificités de chaque département. Des démembrements de l’Université mère à Bertoua et installés dans chacun des quatre chefs-lieux de département de la région. Ainsi du Haut-Nyong en passant par le Lom et Djérem pour s’achever dans la kadey et la Boumba et Ngoko, chaque circonscription administrative pourra former ses enfants aux métiers répondant à chaque réalité locale. Des propositions qui demandent seulement à être transmises par ceux-là, qui seront chargés de porter la voix des populations de l’Est lors de ce Grand Dialogue National. Et là, réside la grande interrogation !

385

Total Number of Words: 727

Total Reading Time: 3 minutes 39 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "L’Est Cameroun tient son offre pour le Grand Dialogue National"

Leave a comment

Your email address will not be published.