Loi rectificative : 542 milliards de FCFA en moins

Une ordonnance du président de la République Paul Biya, datée du 03 juin dernier modifie et complète certaines dispositions de la loi des finances publiée le 23 décembre 2019 au Cameroun.

542,653 milliards de FCFA, c’est le chiffre exact déduit du budget de l’Etat cette année en guise de choc de la Covid-19 sur l’économie du Cameroun. Une baisse à la suite d’une ordonnance signée de Paul Biya, président de la République qui modifie et complète certaines dispositions de la loi des finances 2019. Un acte administratif du numéro I camerounais à la veille d’une seconde session ordinaire du parlement prévue le dix juin prochain. Rencontre dont peut déjà fleurer à l’horizon l’objet du thème principal qui sera abordé lors de cette  palabre d’élus nationaux en vue de rendre exécutoire les 4409, 047 milliards de FCFA, de budget de l’année 2020, contre 4951,7 milliards annoncés lors de la session budgétaire de novembre dernier, consacrée au vote du document des recettes et des dépenses annuelles de l’Etat.

LOI RECTIFICATIVE 2020

Une loi rectificative des finances publiques qui touche la quasi-totalité des secteurs de l’économie avec des recettes revues à la baisse de plus de 768 milliards de FCFA cette année, faisant passer celles-ci de plus 3719 milliards à environ 2950 milliards FCFA, soit plus de 20% de réduction en valeur relative. Un déficit repartit en recettes fiscales de plus 587 milliards de FCFA et d’environ 182 milliards déduits des autres recettes de l’année en cours. Dans la même perspective, le Cameroun compte tirer désormais seulement 269 milliards de son pétrole cette année contre des prévisions de 443 milliards de FCFA effectuées lors de la loi des Finances promulguée en Décembre dernier, soit une baisse en valeur absolue de 174 milliards FCFA.

VISION DES FINANCES

Au cœur donc de ce malaise financier face aux effets néfastes du  Virus Corona, se trouve bien évidemment la réduction notable du train de vie de l’Etat à travers des financements réduits dans  de nombreux programmes exécutés dans les administrations et un ajustement significatif des  budgets des différents ministères à l’instar du MINTP(ministère des Travaux Publics) qui enregistre plus de 61 milliards de FCFA de chute de son budget global, ramenant celui-ci à 397 milliards contre près de 460 milliards de FCFA en tout début d’exercice budgétaire. Le MINSANTE (Ministère de Santé Publique) lui aussi malgré la pandémie aura une réduction plus de 24 milliards de FCFA par rapport aux prévisions de départ, soit plus de 11% en valeur relative. 21 milliards seront retirés du ministère en charge de la distribution, l’entretien et le développement de l’Eau et de l’Energie camerounais pour mieux pallier à la crise mondiale et permettre à l’Etat de tenir bien que dans la difficulté ses engagements et maintenir en équilibre ses recette et ses dépenses au cours de l’année 2020.

Brice Ngolzok              

46

Total Number of Words: 527

Total Reading Time: 2 minutes 39 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Loi rectificative : 542 milliards de FCFA en moins"

Leave a comment

Your email address will not be published.