Malabo acceuille les hauts fonctionnaires et experts d’Afrique Centrale

Malabo, sera le temple des échanges entre hauts fonctionnaires et experts venus des différents pays de la sous- région Afrique Centrale dans le cadre de la ritournelle rencontre annuelle du Comité Intergouvernemental de cette partie du Continent.
Cinq jours durant, les hauts cadres vont tabler au cours de ce 35ème rendez-vous sur les:  » Transformations numériques et diversification économique en Afrique Centrale: Enjeux, défis et opportunités ». Thème choisi lors de cette rencontre d’échange et de partage entre les différents Etats. Une thématique en droite ligne avec les objectifs de développement de la plupart des pays du Continent qui mettent de plus en plus au centre de leur croissance, le numérique comme moteur principal pour booster leurs Economies et faire face à la concurrence galopante, née de la Mondialisation.

ECHANGES TRANSFRONTALIERS CEEAC

Un choix qui colle avec l’actualité au moment où, la sous-région Afrique Centrale est considérée comme le mauvais élève du Continent en matière d’Intégration avec à peine 10% de taux d’intégration dans la zone selon un récent rapport de la Banque mondiale. un gap qu’il faut certainement compenser et la rencontre tenue ce mois de septembre en Guinée Equatoriale devrait baliser le chemin pour une meilleure appropriation de la Zone de Libre Echange Continentale, en pleine essor en Afrique.
Une 35ème session qui fait suite au travaux de Douala au Cameroun en 2017, et ceux de N’Djamena au Tchad l’année dernière, et dont les conclusions respectives sur la contribution à l’opérationalisation du consensus de Douala et celle portant sur le financement de l’Industrialisation de l’Afrique Centrale de N’djaména seront fortement attendues au cours de cette réunion de Malabo.

Les enjeux, défis et opportunités sont donc grands et les résolutions de ce conclave sous-régionale vise de façon spécifique à examiner avec minutie les voies et moyens de mieux prendre en compte l’Economie numérique, dans la stratégie de diversification économique de la zone. Le but étant d’accélérer la transformation structurelle et de fédérer les efforts des pays membres de cette Union monétaire en matière de numérique afin de mettre sur pied un écosystème intégré dans ce secteur, qui se veut de plus en plus transversale.

256

Total Number of Words: 414

Total Reading Time: 2 minutes 5 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "Malabo acceuille les hauts fonctionnaires et experts d’Afrique Centrale"

Leave a comment

Your email address will not be published.