moins de 100 personnes seulement ont pu rentrer en possession de leur argent, sur les plus de 7000 investisseurs

GROGNE DES SOUSCRIPTEURS AU SIEGE DE MEKIT INVEST

Serge Okala, dénonce Les petites recettes d’une grosse arnaque mises à découvert, Malgré les instructions du gouverneur de la région du centre qui a formellement demandé à monsieur Jean Calvin Mebenga, de rembourser nos investissements, rien de tel n’a encore été fait.

Cela fait plusieurs semaines que vous manifestez régulièrement devant les locaux de Mekit Invest en réclamation de votre argent investi dans cette entreprise.  La situation a t-elle trouvé une issue heureuse à ce jour ?

Pas du tout. Malgré les instructions du gouverneur de la région du centre qui a formellement demandé à monsieur Mebenga Jean Calvin, de rembourser nos investissements, rien de tel n’a encore été fait. Et les signes qui montrent ce sera pour un avenir proche ne sont pas lisibles du tout. Le promoteur de Mekit Invest n’a pas l’intention de nous rembourser notre argent après la grosse arnaque dont nous avons été victime par ses soins.

Pourtant, Jean Calvin Mebenga, promoteur de Mekit Invest affirme le contraire.  Dans les médias, il semble dire que le processus de remboursement se passe bien.

C’est un menteur. À ce jour où nous parlons, moins de 100 personnes seulement ont pu rentrer en possession de leur argent, sur les plus de 7000 investisseurs qui sont demandeurs de cette action. Faites vous-même le ratio.  Car, le premier calendrier de remboursement qu’il a établi n’a jamais été respecté, et depuis lors, rien ne filtre.

Quelles sont les raisons avancées par lui pour justifier cet état de chose ?

C’est là le problème. Aucune. Personne de nous ne sait rien de ce qui adviendra à ce remboursement. Ni quand nous serons en possession de notre argent. N’ayant rien, nous avons donc opté pour des manifestations publiques pacifiques dans le souci d’attirer l’attention de l’opinion et celle des autorités, afin d’éviter que notre dossier ne rentre dans les oubliettes. C’est cela qui a guidé notre dernière marche.

Sans solution comme cela semble être le cas, et face au mépris de monsieur Mebenga, qu’allez vous faire maintenant ?

Nous allons continuer de manifester jusqu’à ce que notre voix soit entendue. Mais à coté de cela, nous avons saisi les autorités publiques, notamment le gouvernement de la région du Centre, sur le bureau duquel se trouve déjà notre dossier. Il a reçu déjà le collectif qui a été mis en place, et maintenant, nous attendons la confrontation qui a été demandée par lui-même.

Qu’espérez-vous obtenir de cette démarche ?

Une seule chose : Que nous soyons remboursés. Il faut préciser en passant que nous envisageons au cas où satisfaction ne nous est pas donnée, de saisir le tribunal, à travers une plainte collective. Nous allons utiliser tous les moyens légaux pour rentrer dans nos droits.

Concrètement que s’était il passé ?

Merci pour cette question. Mais avant d’aller plus loin, il convient de préciser d’abord que Mekit Invest est un groupe de jeunes Camerounais qui prétendait faire dans le trading des crypto monnaies. Il propose aux investisseurs, après souscription des revenus hebdomadaires faramineux de 15%, soit 60% de revenus mensuels de la somme investie. Au début tout allait bien.   Les termes contractuels étaient respectés et les souscripteurs qui ne se doutaient de rien, recevaient jovialement leurs intérêts.

Cela a duré combien de temps ?

Cette embellie a duré jusqu’à la mi Septembre 2020, pour une adhésion prise en Mars de la même année. Après cette date, les problèmes ont commencé. Les souscripteurs ne recevaient plus leurs Intérêts. L’arnaque était construite de la manière suivante : L’argent des nouveaux souscripteurs payait les anciens, car, monsieur Mebenga lui-même n’avait rien comme investissement dans cette entreprise. Il tournait essentiellement avec les placements externes, ce qui lui était devenu désormais difficile pour avancer.

Pour finir, Avez-vous aujourd’hui le sentiment que la situation peut change dans un proche avenir ?

Nous croyons en nos autorités, ainsi qu’aux institutions de la République. Les choses vont changer nous l’espérons bien avant, ce qui nous éviterait d’aller devant les tribunaux. C’est le lieu d’appeler à la responsabilité de nos autorités afin qu’elles nous aident à résoudre cette injustice qui soulève de nombreux mécontents et brise des espoirs de plusieurs familles.

Interview réalisée par Christian Essimi

 

28

Total Number of Words: 754

Total Reading Time: 3 minutes 47 seconds

About the Author

Brice Ngolzok
Journaliste économique spécialiste des questions d'innovation

Be the first to comment on "moins de 100 personnes seulement ont pu rentrer en possession de leur argent, sur les plus de 7000 investisseurs"

Leave a comment

Your email address will not be published.