Simon Njami: Le génie aux oeuvres polysémiques

L’artiste aux multiples casquettes ne cesse d’éblouir les nombreux fanatiques de la créativité à travers ses multiples réalisations dans différents domaines de l’art conntemporain.

Tel un polymorphe, l’artiste continue de faire ce qui, depuis bientôt 04 décennies, constitue son quotidien à savoir: émerveiller tout en conscientisant la foule immense de personnes attirée par l’art dans toutes ses composantes. Cette fois c’est au Musée National du Cameroun, dans son pays d’origine que le génie créateur a choisi d’éblouir les férus de la pensée artistique. Un panorama de couleurs, d’images, de graffitis regroupés autour de la thématique ¨Aujourd’hui¨ pour ce public dont il est de façon filiale lié durant toute son existence. Un thème plus qu’actuel pour donner du grain à la célébration des noces d’étain de l’exposition¨ Cameroun, une vision contemporaine¨ organisée par le Groupe de la Banque Mondiale.

TABLE RONDE MUSEE NATIONAL

Une fleur offerte par le Commissaire de l’exposition, Simon Njami à cette section camerounaise de l’institution de Breton Wood, qui ne cesse d’attirer du monde. Conforme à l’idéal d’engagement artistique, de qualité et d’excellence dans l’art qu’il a toujours défendu, le maitre maintient ici idem, les principes de ses chefs-d’œuvre, entamée en 1985 dans son roman Cercueil et Cie ou encore dans son ouvrage les Enfants de la Cité et Les Clandestins parut en 1989 aux éditions African Gigolo.

OEUVRE DE BENARD AJARB__

Une constance certes mais une mutation rapide avec l’évolution du monde, signes perceptibles de son agilité intellectuelle qui le pousse à se mouvoir dans des champs toujours plus complexes de l’univers de la créativité avec de nombreuses nouvelles, des scénarios, des films documentaires destinés au cercle parfois hermétique du cinéma.

ALLEGORIE DE JEAN EMATI

Une perspicacité qui lui ouvre les portes de nombreux jurys artistiques dans le monde, fait de lui le commissaires de nombreuses expositions, lui offre l’opportunité d’être membre du conseils scientifiques de plusieurs musées à la renommée établies. Un privilège, un charisme, une aura qu’il a porté et déposé au cœur de la capitale camerounaise pour souffler sur la dixième bougie de cette exhibition contemporaine, initiée par la Banque mondiale.

91

Total Number of Words: 425

Total Reading Time: 2 minutes 8 seconds

Art plastique : Des chefs d’oeuvre illuminent le Musée National à Yaoundé

L’artiste camerounais, Simon Njami a conçu cette galerie « Aujourd’hui » lors des noces d’étain de l’exposition « Cameroun, une vision contemporaine » initiée en 2010 par la Banque mondiale au Cameroun.

Fidèle au génie créateur qui le caractérise, l’écrivain, essayiste et critique d’art, Simon Njami émerveille le public en visite ou de passage au Musée National à Yaoundé. Le commissaire de l’exposition, choisi cette année par la Banque mondiale et le Ministère des Arts et de la Culture(MINAC). Une année qui marque la célébration du dixième anniversaire de l’exposition. L’érudit des œuvres de l’esprit a répondu comme il a seul le secret, aux attentes des écuyers des contemplations contemporaines en mettant en lumière, la culture camerounaise par le truchement des différentes œuvres plastiques.

Accompagné de 30 artistes engagés venus de la Diaspora et tirés des quatre points cardinaux du Cameroun, le quinquagénaire harmonise avec dextérité et panache la vision pluridimensionnelle des auteurs en les moulant autour de la thématique « Aujourd’hui », pour exprimer le temps. Une notion par essence insaisissable, mais qui est « Le même », selon l’auteur des biographies de l’écrivain américain James Baldwin et de celles du sénégalais Léopold Sédar Senghor« Parce que le passé est un ancien avenir et un présent récent, le présent est un passé prochain et un avenir récent, l’avenir enfin un présent et même un passé à venir » affirme subtilement ce génie créateur au cours d’une interview donné à la rédaction d’Opinion actu.Une vision quasi panoramique de l’art contemporain camerounais disséminer à l’intérieur de l’édifice culturel par excellence du Cameroun depuis le 20 juin dernier et ceci jusqu’ au mois septembre 2019.

TABLEAU EXPOSE AU MUSEE NATIONAL

On y trouve donc: les techniques de tissage traditionnelles qui aborde la complexité de l’être humain de Aurélie Djiéma, qui côtoient les personnifications photographiques sous fond de négritude de Samuel Fosso, celles-ci jouxtent la palette flamboyante de couleurs qui nous immerge dans la vie citadine et ses espaces publics, allègrement représentés par Bernard Ajarb.

Un mélange soigné de graffiti, de dessin, de peinture lors de cette exposition qui ne peut que davantage éblouir tout visiteur mais surtout réveiller et conscientiser celui-ci sur le concept ‘’ Aujourd’hui’’. Une passerelle entre hier et demain que le commissaire de l’exposition, Simon Njami tente pour le moins d’y apporter quelques esquisses de réponse par le biais de l’art contemporain d’artistes d’origine camerounaise.

204

Total Number of Words: 469

Total Reading Time: 2 minutes 21 seconds